Association Nationale Nouvelles Ruralités
Accueil / L’Association / Nouvelles ruralités, terres d’opportunité pour entreprendre

Nouvelles ruralités, terres d’opportunité pour entreprendre

En collaboration avec le CGET, l’Association Nationale Nouvelles Ruralités (ANNR) a organisé le 4 juillet dernier au Ministère des Relations avec le Parlement à Paris un forum sur le thème «Nouvelles ruralités, terre d’opportunités pour entreprendre».

 

Les ruralités constituent une réalité d’entreprenariat et l’avenir recèle de potentialités pour un développement harmonieux tant de l’entreprise que des territoires. Pour cette perspective économique et sociale, l’ensemble des acteurs doit prendre conscience de cette opportunité apte à créer et constituer des entreprises innovantes, à taille humaine et appuyées sur les multiples ressources des territoires.

A l’initiative du sénateur Joly, président de l’ANNR, ce forum a constitué un temps d’échange et de propositions avec la volonté de répondre à deux questions essentielles. Première d’entre elles, «La ruralité offre-t-elle les conditions de viabilité pour entreprendre et à quelles conditions la ruralité sert l’entreprise?» Seconde question, « la ruralité ouvre-t-elle de nouveaux champs à investir ? ».

Nous avons donc abordé dans en premier lieu le sujet du foncier moins cher, celui de l’accueil et des divers dispositifs en place avec leurs opportunités. Le débat a ensuite traité du potentiel des projets et de la prospective avec des acteurs persuadés que l’entreprise innovante trouvera des ressorts et puisera ses richesses dans l’équilibre d’une intégration territoriale.

Chefs d’entreprise, responsables professionnels et économiques, universitaires ont échangé sur ces questions au cours de ce forum ouvert à tous. Deux spécialistes de l’économie et de l’entreprise dans les territoires sont intervenus :

Francis Thomine, Directeur Général de Groupama Rhône-Alpes Auvergne.

Franck Chaigneau, expert en développement rural au service ingénierie et expertises territoriales à la Caisse des Dépôts et Consignations.

Olivier Bouba-Olga a introduit les échanges et a situé le débat au regard notamment des dernières études sur les mouvements économiques dans les territoires. Economiste de formation, Olivier Bouba-Olga est professeur des universités en aménagement de l’espace et urbanisme à l’UFR de Sciences Economiques de l’Université de Poitiers et chargé d’enseignement à Sciences Po Paris. Ses recherches portent sur la géographie économique, l’économie de l’entreprise et de l’innovation ainsi que sur l’analyse quantitative et qualitative des dynamiques territoriales. Il interroge les discours sur la métropolisation en montrant qu’ils ne résistent pas à l‘épreuve des faits et il préconise de prendre acte et de se nourrir de la diversité des territoires. Parmi ses dernières publications en collaboration avec Michel Grossetti, «La mythologie CAME (compétitivité, attractivité, métropolisation, excellence) : comment s’en désintoxiquer».

André Marcon, ancien président de l’assemblée permanente des chambres de commerce et de l’industrie de France, maire de Saint-Bonnet-le-Froid (Haute-Loire), préside Maceo, structure qui accompagne le Massif central dans son développement économique durable par la mise en place de projets innovants.

 

Date : 4 juillet 2018 de 9h45 à 16h45

Lieu : Ministère des Relations avec le Parlement, 69 rue de Varenne 75007 Paris

 

Avec nos partenaires