Association Nationale Nouvelles Ruralités
Accueil / A la Une / Retour sur l’événement de La Rochelle – Services à la population en milieu rural : quelles nouvelles formes de présence et de mutualisation ?

Retour sur l’événement de La Rochelle – Services à la population en milieu rural : quelles nouvelles formes de présence et de mutualisation ?

La question des services publics devient celle des services au public, question posée de façon prégnante dans l’ensemble des territoires ruraux. Petites communes, villes moyennes, en fait tous les territoires hors de métropoles, se heurtent à la perte de présence de ces services dont les conséquences en terme, non seulement serviciels mais de lien social, affectent le rayonnement et l’image de l’état et des gouvernances. En particulier celle des élus et des acteurs locaux à qui les citoyens formulent des attentes voire des impatiences pour que les territoires vivent sous le drapeau républicain de l’égalité.

Forts de ce constat, Leader France et l’Association Nationale Nouvelles Ruralités (ANNR) estiment qu’il importe de repenser non seulement l’organisation des services dans les territoires mais plus largement leur approche en exprimant clairement le projet par le prisme de l’accueil et l’habitabilité.

Inscrit dans les fondements républicain, la notion de service public prend certes valeur de symbole mais son avenir se construira par la prise en compte du nouveau contexte : le vieillissement de la population, les nouvelles technologies et  le désir de campagne exprimé dans les derniers sondages d’opinion. Ce service au public, durable, inscrit dans le développement des territoires doit se transformer et s’adapter. Evidente, la question des moyens n’est pourtant pas la solution miracle. Mutualisation, complémentarités et articulation deviennent en effet des projets de développement local portant l’exemplarité d’une nouvelle forme de vie dans les territoires. Les Nouvelles Ruralités se situent bien au cœur de cet avenir.

« Il est urgent de revitaliser les campagnes françaises, les villes de petite ou moyenne taille, les réseaux secondaires de voies de communication routière et ferroviaire. Les avantages et les inconvénients du milieu rural ne sont pas les mêmes que ceux des villes mais le bilan de deux choix résidentiels doit être équivalent ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui » a déclaré Jean-Robert Pitte, président de la société de géographie et secrétaire de l’académie des sciences morales et politiques.

Avec une véritable dimension opérationnelle, le séminaire « Services à la population en milieu rural : quelles nouvelles formes de présence et de mutualisation ? »  a marqué le lancement d’un programme de capitalisation, de diffusion des bonnes pratiques et d’accompagnement au développement des services aux publics en milieu rural.

Le lancement du séminaire a permis en effet d’exprimer la nouvelle définition de ce service au public à l’écoute des attentes citoyennes en présentant tout autant les expériences et initiatives que les derniers projets.

Avec nos partenaires